English version

[accueil]  [sommaire général[sommaire précédent]  [forums]  [modelstories]  [espace kiosque]  [liens]

Les métamorphoses inattendues du

Seversky P-35

par Luc Fournier

4: Un avion médiatique.

Entre 1937 et 1940, Seversky produira sept monoplaces dérivés de son P-35 auxquels il faut ajouter le prototype SEV-1XP converti en appareil de record sous le matricule S1 et " monture " personnelle du major.

La saga de l'écurie de course Seversky est liée à de grands noms de l'aviation. Citons tout d'abord Franck William Fuller junior, richissime héritier de la Fuller Paint Company qui acquiert en 1937 le S2, un P 35 équipé d'un Pratt et Whitney de 1000 ch et bénéficiant de divers raffinements aérodynamiques dont un cockpit profilé. Le S2 se classe premier au "Bendix Trophy " de 1937 (course Burbank- Cleveland soit 3300 km) qu'il effectue en 7h 54 mn soit une vitesse moyenne de 415 km/h. En janvier 1938, dans le cadre des "Pacific International Air Races" Fuller remporte la course Oakland- Seattle, parcours effectué en 3 heures 8 minutes et 4 secondes. Véritable enseigne volante pour l'entreprise de son propriétaire, le S2 a reçu une livrée bleue avec flèches jaunes, emblématique des bolides des "roaring thirties". Au cours de l'été 1938, nous retrouvons le S2 à Hollywood où, sous le nom fantaisiste de "Drake Bullett" peint sur le fuselage, il ouvre le film de la Metro Goldwyn Mayer "Test Pilot" avec Clark Gable aux commandes. A ce titre, il demeurera l'avion qui aura le plus contribué à asseoir la réputation de la firme Seversky.

Mais l'épopée des dérivés du P-35 reste avant tout attachée au nom de Jacqueline Cochran. La célèbre aviatrice américaine pilotera les AP7 et AP9, propriété de la firme, tous deux équipés de moteurs de 1200 ch. Aux commandes de l'AP7, elle remporte de Bendix Trophy de 1938, laissant la seconde place à Fuller sur son S2. En 1940, Jacqueline Cochran se lance sur l'AP9 dans un record de vitesse féminin sur un trajet Californie- Nouveau Mexique soit 2000 km qu'elle effectue en 3h, 4 minutes et 47 secondes soit une vitesse moyenne de 535 km/h, performance remarquable pour l'époque.

Courses, cinéma, les "racers" Seversky collent à leur époque: celle d'une Amérique qui se remet peu à peu de la "Grande Dépression" et veut à nouveau croire au progrès au sein d'un monde tranquille en allant se saouler au jazz "swing " et s'émerveiller aux premiers films couleurs d'Hollywood…

© Aerostories 2000.

[ bibliographie ]        [ suite ]

Le Seversky S2 : il demeure le plus célèbre "racer" dérivé du P 35 et participa au film de la MGM "Test Pilot".
Document "Planes of Fame"

Jacqueline Cochran devant son AP 7 en 1938. Notez le train d'atterrissage entièrement escamotable.
Document "Air Enthousiast"