English version

[accueil]  [sommaire général[sommaire précédent]  [forums]  [modelstories]  [espace kiosque]  [liens]

Les métamorphoses inattendues du

Seversky P-35

par Luc Fournier

2: La genèse mouvementée du P-35.

Dès la seconde moitié des années trente, le contexte politique tendu contraint les états européens à moderniser leur aviation. A l'apparition du Messerschmitt allemand, la Grande- Bretagne réplique par la sortie du Hawker " Hurricane "; la France, quant à elle, choisit le Morane- Saulnier MS 406. Tous ces appareils sont des monoplans cantilever à aile basse, cockpit fermé, train d'atterrissage escamotable propulsés par un moteur en ligne et nantis d'un armement respectable. Tous approchent les 500 km/h en vitesse de pointe. Pour défendre leur neutralité, les Etats- unis ne disposent que du Boeing P-26, petit chasseur à ailes haubanées caractéristique de la production aéronautique du début des années trente, totalement surclassé par la nouvelle génération de chasseurs européens. Son remplacement s'impose. Pour sélectionner un nouveau chasseur, l'Air Corps lance un concours qui doit se dérouler à Wright Field au mois de mai 1935.

La société Seversky est l'une des premières à répondre en construisant le modèle SEV-2XP immatriculé X18Y, un chasseur monoplan, biplace à train fixe propulsé par un moteur en étoile Wright de 850 ch qui n'est que l'adaptation militaire du SEV-3. L'avion est accidenté lors d'un de ses premiers vols et Seversky récupère l'épave, non pour la reconstruire mais bien pour la transformer. En effet, le 27 mai est apparu à Wright Field le X17Y, autrement dit le " model 75 " (futur P-36), prototype de la firme Curtiss, dessiné par Donovan Berlin. C'est un petit chasseur monoplace, à l'aérodynamique soignée, équipé d'un train d'atterrissage entièrement escamotable qui s'inspire directement des théories européennes les plus avancées selon lesquelles les aéronefs militaires doivent être conçus pour accomplir un type de mission bien déterminé. Si la confrontation avait eu lieu, le prototype Curtiss serait facilement venu à bout du multiplace Seversky, issu d'un concept dont la Seconde Guerre Mondiale allait amplement démontrer le caractère erroné.

Durant plusieurs mois, Kartveli et son équipe travaillent d'arrache-pied sur le X18Y qui atterrit à Wright Field le 15 août 1935, complètement métamorphosé : l'avion, réimmatriculé SEV-1XP est devenu un chasseur monoplace à train partiellement rentrant qui peut maintenant faire jeu égal avec le X-17Y de Curtiss.

La compétition ente les deux appareils se déroule dans un climat tendu, la société Curtiss reprochant à l'administration d'avoir accordé à Seversky un délai supplémentaire pour modifier son prototype. L'Air Corps déclare alors ajourner sa décision jusqu'au mois d'avril 1936, sursis que les deux concurrents mettent à profit pour perfectionner leurs appareils. En fait, s'il a la faveur de l'état-major, le prototype de Curtiss souffre de problèmes de mise au point, notamment de son train d'atterrissage à la cinématique complexe. L'avion de Seversky est lui considéré comme immédiatement disponible. Le rééquipement des escadrilles de l'Air Corps ne pouvant être différé, un contrat pour la fourniture de 77 appareils dénommés P-35 est signé avec Seversky le 16 juin 1936.

Le P-35 accède ainsi à la distinction de premier chasseur "moderne" américain. L'avion est cependant loin d'être parfait : avec son maigre armement constitué d'un jumelage de mitrailleuses de capot, son train s'escamotant vers l'arrière dans d'encombrants carénages et sa vitesse de pointe de 452 km/h , il fait pâle figure face aux appareils européens de la même génération. Plus grave, le P-35 présente une stabilité latérale déficiente qui rend dangereuse la pratique de certaines figures de vol. Dans ses "
Mémoires de Guerre", Charles Lindbergh établit une comparaison avec le P-36 qui est toute à l'avantage de ce dernier. Les pilotes de l'Air Corps considèrent toutefois leur nouvelle monture comme fiable, robuste, doté d'un habitacle spacieux qui rend le pilotage agréable. Pour l'américain moyen, cet avion symbolise le renouveau de la force aérienne nationale face au réarmement européen et les formations de P-35 sont longuement applaudies dans diverses manifestations patriotiques. Lorsque les États-Unis entrent en guerre le 7 décembre 1941, les P-35 subsistants ont déjà été retirés des unités de première ligne, remplacés par les P-36 et surtout par les P-40. Aucun ne participera à la moindre opération de la guerre du Pacifique.

©
Aerostories 2000.

[ bibliographie ]        [ suite ]

Le SEV-2XP était un lourd chasseur biplace à train fixe qui eut la bonne idée de s'écraser peu après sa construction.
USAF Museum Archives.

Issu de la reconstruction du 2XP, le SEV-1 XP, prototype du premier chasseur "moderne" de l'Air Corps.
USAF Museum Archives.

Un P-35 de série en vol: notez le train rétracté qui laisse les roues apparentes.
USAF Museum Archives.

En 1938, le P-35 était le symbole du renouveau de l'Air Corps.
USAF Museum Archives.