Philippe Ballarini

Le temps des prototypes  3

Le Bell XP-59A  Airacomet

Les américains ne disposaient toujours d'aucun appareil à réaction ni même d'aucun réacteur au début des années 1940.
En 1941, ils se virent donner par les anglais les plans du turboréacteur de
Whittle et démarrèrent leur programme dans le plus grand secret, allant jusqu'à donner au projet un code XP-59A qui était déjà attribué à un appareil à hélice construit par la société Bell à cette époque, à laquelle échut la mission de construire le premier "jet" américain.
Le premier vol de l'
"Airacomet" eut lieu le 1er octobre 1942.
Trop faiblement motorisé, peu  manœuvrant à basse vitesse, l'appareil intéressa pourtant l'USAAF (U.S.Army Air Force) qui prit une option sur 100 appareils en mars 1944.

Ce P-59 "Airacomet" était armé d'un canon de 37 mm et de trois mitrailleuses. Une autre version était prévue pour emporter une charge de 900 kg de bombes.

La firme Lockheed mettant au point celui qui sera le premier véritable chasseur américain à réaction, le P-80 "Shooting Star", les USA en guerre firent des coupes drastiques dans leur budget et stoppèrent la production de cet avion qui, s'il a le mérite d'être le premier "jet" américain, n'aurait pas été très efficace sur un quelconque théâtre d'opérations.

Comme son homologue britannique, l'"Airacomet" utilisait un train tricycle, technique que Bell utilisait déjà sur son chasseur à hélice "Airacobra".