Philippe Ballarini

Le temps des prototypes  2

Le Gloster E.28/39  "Whittle"

L'ingénieur britannique Franck Whittle avait déposé, le premier, un brevet pour un réacteur en 1930. Son invention n'avait pas eu un bien grand écho dans un pays qui était en pleine dépression économique et qui distribuait avec parcimonie les fonds nécessaires à la recherche appliquée.

En mai 1935, deux officiers de la R.A.F. lui laissèrent entendre qu'ils pourraient l'aider à concrétiser ses travaux sur le  turboréacteur. Whittle ne fut pas très convaincu, néanmoins en 1936 naissait la petite société Power Jets Ltd et le premier moteur entrait en construction.

Le Ministère de l'Air anglais s'y intéressa alors et passa un contrat avec la
Power Jets Ltd aux termes duquel la société de construction aéronautique Gloster construirait un avion expérimental.

C'est ainsi que naquit le Gloster E.28/39, le premier appareil à réaction britannique. Il décolla  le 15 mai 1941, propulsé par le moteur Whittle de 390 kg de poussée, pour un vol d'essai où il put atteindre 554 km/h. Ultérieurement, un second prototype équipé d'un réacteur plus puissant volera à 724 km/h.

Après la bataille d'Angleterre de 1940, il devint évident que la R.A.F. aurait besoin d'un chasseur à réaction bien plus rapide encore que les
"Spitfire" et "Hurricane". Le E.28/39 ouvrait la voie au Gloster "Meteor".

Whittle à la règle à calcul.

Le E.28/39 décolle de la base de Cranwell (GB). Il porte la livrée de camouflage classique de la Royal Air Force, bien qu'il ne soit jamais entré en service autrement que comme prototype.
Outre le mode de propulsion , cet appareil présentait un caractéristique intéressante: la disparition de la roulette de queue. Cette disposition favorise la visibilité au décollage et au roulage.
Envergure: 8,84 m
Longueur: 7,72 m
Poids à vide: 1678 kg