[accueil]  [sommaire général[sommaire précédent]  [forums]  [modelstories]  [livres & magazines]  [liens]

Adrian Warburton
L'as qui décollait en rond et atterrissait en zigzags

par Yves Morieult

La guerre constitue parfois un révélateur pour des personnalités hors du commun. Comme Marseille ou Beurling, Warburton était un marginal, un solitaire, qui aurait sans doute connu des difficultés d'adaptation à la vie sociale en temps de paix.

Adrian Warburton, Warby pour les intimes, est né à Middlesborough le 10 mars 1918, fils d'un officier sous-marinier qui s'était illustré pendant la Grande Guerre. Il entre dans la vie civile comme employé de banque, un travail qu'il lâche rapidement pour s'enrôler dans le Royal Tank Corps. En 1939, il rejoint la RAF et suit le cours de pilote-torpilleur à Gosport peu après l'entrée en guerre de l'Angleterre. Il est cependant affecté comme navigateur au N° 22 Squadron, une unité du Coastal Command équipée en Avro Anson. Celle-ci est transformée sur Bristol Beaufort fin 1940, mais Warby demeure au poste de navigateur.

" Nous manquions cruellement d'avions et d'hommes et surtout de navigateurs. C'est à cause de cela que, jusqu'à la fin de l'année 40, la navigation était confiée aux copilotes qui devaient par la suite devenir les chefs d'équipages nouvellement formés ", comme l'expliquera Roy Nesbitt...

__________________________

Aérostories et Aéro-Editions vous proposent un article complet au sujet d'Adrian Warburton. Cet article, à paraître dans Aéro-Journal N° 22 de décembre 2001, est disponible dans Aérostories dans sa version texte par téléchargement. Dans Aéro-Journal, cet article sear accompagné de nombreuses illustrations.


Téléchargement
au format .rtf   

Téléchargement
au format .pdf   
( nécessite Acrobat Reader, 8,6Mo )


©Aéro-Editions, Aérostories,2001.

V7101, un Hawker Hurricane Mk. I "bricolé" en avion de reconnaissance photographique et utilisé par le N° 69 Squadron à Luqa (Malte), du type de celui qu'utilisera "Warby", en juillet 1941.

Infographie : Pierre-André Tilley, © Aéro-Editions
Clic

(26,0 Ko)

(27,7 Ko)