[accueil]  [sommaire général]  [sommaire précédent]  [forums]  [modelstories]  [livres & magazines]  [liens]

Les pilotes de chasse français 1939-1945.

Albert Littolff

Christian-Jacques Ehrengardt
Philippe Listemann
Pierre-André Tilley

SUR TOUS LES FRONTS

Albert Henri Littolff naît le 31 octobre 1911 à Cornimont (Vosges).  Malheureusement, les modestes revenus de ses parents ne lui permettent pas de poursuivre ses études aussi loin qu'il le souhaiterait. Boursier de l'école Hanriot de Chalon-sur-Saône, il passe son brevet de pilote en juillet 1931.  Muni de ce précieux visa, il s'engage en décembre 1931 et arrive, avec le grade de caporal au 3211, régiment d'aviation de Dijon, en juillet 1932.  Caporal-chef quatre mois plus tard, il est promu sergent en février 1933.

Le 1er janvier 1936, il est affecté au GC I/7 à Dijon. Il monte rapidement en grade (adjudant en janvier 1939), car ses exceptionnelles qualités de pilotage ne sont pas passées inaperçues, en particulier du lieutenant-colonel Weiser, dont la patrouille acrobatique concurrence directement la fameuse patrouille d'Étampes.

En février 1939, Albert Littolff est détaché à l'escadre de marche sur Morane 406 en Tunisie et est ensuite affecté au nouveau GC III/7, le 16 octobre 1939, sur la base de Dijon.  C'est avec ce groupe qu'il se bat pendant la "Drôle de Guerre", puis pendant la campagne de mai-juin 1940. Le 22 juin, le III/7 est replié sur Toulouse-Francazal pour être transformé sur D.520. Le 25 juin, alors que l'armistice est théoriquement entré en vigueur, Littolff décolle au petit matin en compagnie du sous-lieutenant Feuillerat et du sergent-chef Moulèmes. Les trois Dewoitine se posent près de Porthmouth et, le lendemain, Littolff signe son enrôlement dans les FAFL (n° 30.141).

Regroupé avec tous les "évadés" à St Atham, pour y subir l'instruction dispensée par la RAF, il est promu sous-lieutenant le 11 août 1940. Ce même jour, il est officiellement affecté à l'Escadrille de chasse N° 1, qui participe à la malencontreuse affaire de Dakar. Au terme d'un séjour de plusieurs mois au Gabon, Littolff et ses camarades remontent vers l'Égypte.

Le 15 mars 1941, avec plusieurs autres Français, il est détaché à Athènes en complément du N° 33
Squadron.  Lorsque les autorités de Vichy apprennent la présence des pilotes français en Grèce, elles déposent une plainte officielle et exigent leur retrait immédiat.  Le plus étonnant est que la RAF leur donne satisfaction immédiate et Littolff et ses équipiers sont rappelés en Égypte avant d'avoir pu combattre.

Littolff incorpore alors le Groupe de chasse N° 1, créé à Ismailia, le 4 avril 1941, dont une partie forme un
Flight rattaché au N° 73 Squadron, engagé dans la région de Tobrouk.  Le 28 mai, Littolff est mis à la disposition du N° 274 Squadron qui se bat au-dessus de la Crète.

Le 27 août 1941 voit la création du groupe Alsace, dont Albert Littolff prend le commandement de la 2ème escadrille, en tant que lieutenant. Équipé en Hurricane, ce groupe prend une part active aux opérations aériennes en Libye à partir de la mi-avril 1942.

Littolff est promu capitaine le 15 mars 1942. Il se porte volontaire pour être affecté au nouveau GC 3, en septembre 1942.

Le 16 juillet 1943, il disparaît avec Noël Castelain au cours d'une mission au-dessus de Krasnikovo, sans qu'il n'ait jamais été possible à leurs camarades de savoir dans quelles circonstances précises.

Albert Littolff comptait 371 heures de vol de guerre en 218 missions. Son corps fut retrouvé plus de dix ans après sa disparition et fut rapatrié en France en octobre 1960.  Une dizaine d'anciens du
Normandie-Niemen l'attendait à l'aéroport du Bourget pour lui rendre un ultime hommage.


Albert LITTOLFF  († 16.07.1943)
Adjudant
GC III/7
12.05.40  (2)  Ju 88     Commercy [55]
14.05.40  (4)  Hs 126  Chémery s/-Bar [08]
14.05.40  (7)  Hs 126  Chémery s/-Bar [08]
14.05.40  (4)  Hs 126  Vendresse [08]
14.05.40  (7)  Hs 126  Attigny [08]
20.06.40  (7)  Hs 126  Argenton s/-Creuse [36]

Sous-lieutenant
EC1
22.04.41  (1)  Bf 109  Tobrouk [Libye]
23.04.41  (1)  Ju 87    Tobrouk [Libye]
23.04.41  (1)  Bf 109  Tobrouk [Libye]
31.05.41  (1)  Ju 88    Sphakia [Crète]

Capitaine
GC3
03.05.43  (3)  Hs 126  Spas-Demansk [URSS]
15.06.43  (2)  Fw 189  Mariuka [URSS]
13.07.43  (1)  Bf 110   Ksin [URSS]
16.07.43  (1)  Bf 110   Krasnikovo [URSS]

(entre parenthèses, le nombre total de pilotes qui ont pris part à la destruction de l'avion)

©
Aéro Editions, Aérostories, 2001

Hawker Hurricane Mk. I (V7716)
Capitaine Albert Littolff
GC 1 Alsace
Fuka (Lybie), avril 1942.
Clic
Infographie : Pierre-André Tilley
© Aéro-Editions, 1999

De gauche à droite, l'adjudant Littolff, le lieutenant de Clavières et l'adjudant Léo Boyer, du GC III/7, au début de la guerre.

SHAA        Clic

Sur le terrain de Rayack (Liban), en octobre 1942, de gauche à droite: Préziozi, Albert Littolff, Michel et un pilote non identifié.

SHAA                            Clic

Yakovlev Yak-9 (n° 434)
Capitaine Albert Littolff
Commandant la 2ème escadrille GC3 Normandie
Khationki (URSS), juillet 1943.
Clic
Infographie : Pierre-André Tilley
© Aéro-Editions, 1999