[accueil]  [sommaire général]  [sommaire précédent]  [forums]  [modelstories]  [livres & magazines]  [liens]

Histoire de l'aviation:
Le plus lourd que l'air.

Club aéronautique
du collège de Quéven

En Amérique


Les frères américains Orville et Wilbur  Wright ont franchi un pas essentiel en parvenant à adapter à leur appareil, le "Flyer", tous les éléments nécessaires au vol et à son contrôle. Les hélices étaient à l'arrière et tournaient en sens inverse l'une de l'autre pour ne pas déséquilibrer l'appareil. Il n'y avait pas de siège, ils devaient voler couchés, et par un mouvement des hanches ils modifiaient l'inclinaison des ailes. Le 17 décembre 1903, Orville Wright, seul à bord, s'éleva. Pour la première fois, un engin plus lourd que l'air, motorisé, transportant un pilote et contrôlable en vol avait quitté le sol.
L'aviation est vraiment née ce jour là.

En Europe


Alberto Santos-Dumont, un riche Brésilien vivant en France, passionné de mécanique (automobile, ballon dirigeable) était aussi tenté par le "plus lourd que l'air". Sur son "Canard" (l'hélice se trouvait à l'arrière et lui se tenait debout). Il disposait d'un volant à l'aide duquel il pouvait piloter l'appareil. Le 12 novembre 1906, il établit les trois premiers records du monde homologués : distance 220 mètres, durée 21 secondes, vitesse 41 km/h.

D'autres pionniers européens se lancèrent alors dans la course, comme Henri et Maurice Farman, Gabriel Voisin, Henri Fabre ou Louis Blériot.

Les débuts de
Louis Blériot furent malchanceux, mais la traversée de la Manche sur son Blériot XI en juillet 1909 lui valut une renommée importante et sauva son entreprise de la faillite.

©
Collège de Quéven, Aérostories,2001.

17 décembre 1903: !'envol historique d'Orville Wright, à Kittyhawk. A droite, Wilbur Wright.

Rol                           Clic

Bagatelle, 23 octobre 1906: à bord de son 14 bis construit avec l'aide des frères Voisin, Santos-Dumont effectue un vol de 60 m à 3 m d'altitude.

Keystone                    Clic