[accueil]  [sommaire général]  [sommaire précédent]  [forums]  [modelstories]  [livres & magazines]  [liens]

Aéronautique navale:
Les porte-avions français 1945-2000

Club aéronautique
du collège de Quéven

La seconde guerre mondiale a marqué le déclin des hydravions et montré la supériorité des porte-avions dans toutes les batailles navale.

En 1945, la Marine française fait donc l'acquisition de porte-avions anglais et américains, ainsi que des avions qui les équipes.
En mars 1945, la Marine reçoit le « Biter » de la Royal Navy, qui devient "Dixmude" en France.
En an plus tard, en août 1946, elle prend en compte le "Colossus" qui devient "Arromanches" en mai 1947.
En 1951, le "La Fayette" arrive des États-Unis (ex "Langley", puis en 1953 le "Bois-Belleau" (ex Belleau wood).

Au début des années 1960,  une nouvelle génération de navires et d'avions arrive.
Le "Clemenceau" entre en service en actif en novembre 1961, et le "Foch" en juillet 1963.
A leur bord, se trouvent de nouveaux appareils, les Dassault "Etendard IV" et Breguet 1050 "Alizé", bientôt rejoints par des F8E-(FN) "Crusader" (chasseurs intercepteurs), venus des Etats-Unis, et des Dassault "Super-Etendard" pour la lutte contre les navires de surface.
Ces appareils et ces navires sont tous restés en service jusqu'à la fin des années 1990.

©
Collège de Quéven, Aérostories, 2001. 

[ suite

Un F6F "Hellcat" de la flottille 11F au décollage du "Bois Belleau" pendant la guerre d'Indochine.

SHAA                          Clic

Super Étendard à l'appontage.
Dassault                          Clic