English version

[accueil]  [sommaire général]  [sommaire précédent]  [forums]  [modelstories]  [livres & magazines]  [liens]

Leduc
La difficile genèse

par Philippe Ricco

Le nom de René Leduc est indissociablement lié au "statoréacteur". Pourtant, bien qu'il en soit l'un des inventeurs, il s'est toujours opposé à cette dénomination à laquelle il préférait celle, plus explicite, de "tuyère thermopropulsive".

Le statoréacteur a été inventé en France par René Lorin, qui en a publié le principe dans la revue "l'Aérophile" dès 1913. Malheureusement pour lui, cet ingénieur visionnaire ne put aller jusqu'au bout de ses idées et ne put construire son invention. Vingt ans plus tard, un autre français, René Leduc, inventa à nouveau ce même dispositif, après avoir débuté dans l'aviation chez Louis Breguet, sur l'avion "tout acier" Breguet 27. Cet ingénieur autodidacte eut très tôt la vision des limitations du moteur à hélice et tenta d'y remédier. Il imagina d'abord un propulseur à réaction animé par un cycle d'admission, explosion et détente cyclique, au travers d'un système à clapets. Il déposa un brevet en 1930 pour ce dispositif, trois mois avant l'Allemand Paul Schmitt, qui obtint de son côté une aide gouvernementale qui lui permit de mettre au point cette invention, connue de nos jours sous le nom de "pulsoréacteur". Notons au passage que ce dispositif avait déjà été présenté par un autre Français, Charles De Louvrier, au siècle précédent.

N'étant pas satisfait par les limitations du réacteur pulsatoire, René Leduc imagina un système dans lequel seul l'écoulement aérodynamique permet d'obtenir la compression nécessaire à l'obtention d'une poussée dans son réacteur. Il déposa un brevet pour cette invention en 1933 et découvrit alors les publications de René Lorin. Il tenta d'entrer en contact avec lui, mais il apprit alors que ce dernier était décédé depuis quelques mois. René Leduc ne manqua jamais l'occasion, par la suite, de rendre hommage aux travaux de son prédécesseur.

René Leduc obtint une petite aide de l'État français qui lui permit de réaliser des essais sur une petite tuyère thermopropulsive de 30 mm de diamètre. Après de longs mois d'efforts, il put démontrer le bien fondé de sa théorie, au cours d'une présentation officielle en juin 1936. Ce jour-là, devant des représentants des services officiels, il fit fonctionner sa bruyante invention, démontrant alors qu'il obtenait réellement de la poussée. Ainsi donc, après René Lorin qui avait été le premier à décrire correctement ce type de propulseur, René Leduc fut le premier à le faire fonctionner.

René Leduc obtint alors une commande de l'État français pour un avion propulsé par ce type de réacteur. C'est ainsi que le Leduc 010 fut commandé par marché numéro 407/7 (le dernier chiffre indique que la commande fut signée en 1937). René Leduc était alors un simple ingénieur, employé par Louis Breguet à Villacoublay. Il reçut de l'aide de ce dernier et put ainsi commencer la construction du premier avion à réaction français. Hélas, la guerre retarda considérablement la fabrication de cet avion. Les ateliers Breguet durent fuir la région parisienne et l'avion Leduc fut transféré à Toulouse. Le Leduc 010 y fut presque achevé, mais le bombardement de l'usine de Montaudran en détruisit une partie, empêchant du même coup sa saisie par les Allemands.

©
Aérostories, 2000

[ suite ]

René Leduc, le premier avionneur à faire voler un appareil à statoréacteur était un autodidacte méticuleux et talentueux.

Collection Jean Sarrail
Clic

Dessin extrait d'un brevet Leduc de 1934: l'ancêtre du 010 était doté de haubans!  Clic

Le Leduc 010 en 1946 sur son Languedoc porteur. L'appareil était pratiquement terminé dès 1940. La guerre suspendit son achèvement et sa mise au point.

Collection Perrin                        Clic